Investissement dans un EHPAD : que comprendre ?

Investir dans un EHPAD est avantageux en raison des mécanismes de désescalade associés, tels que le statut LMNP (bailleur non professionnel) et la loi Censi-Bouvard. Cependant, l'investissement local peut être freiné par le climat économique et social instable engendré par la pandémie de coronavirus. En quoi consiste l'achat d'un EHPAD ? Quels sont ses avantages ? Des réponses à ces questions se trouvent dans les paragraphes suivants.

Qu'est-ce qu'un investissement en EHPAD ?

Le nombre d'établissements EHPAD a augmenté ces dernières années pour répondre aux besoins croissants de logements pour les personnes âgées et les personnes handicapées. Cet article vous donnera plus de précisions. En effet, la population âgée a fortement augmenté en raison du vieillissement de la population générale et de l'allongement de la durée de vie moyenne. Ces maisons médicalisées constituent un bon investissement avec un potentiel de rentabilité, rendu possible en partie par le système Censi-Bouvard. Lorsque vous achetez un EHPAD, vous achetez essentiellement une propriété entièrement gérée à l'intérieur d'un appartement avec services. En réalité, vous achetez un logement au sein d'un complexe communautaire supervisé par une société de gestion. Tout au long de la procédure d'achat, vous et le vendeur signerez un contrat de cautionnement commercial pour 9 ans. La signature de ce contrat garantit le paiement d'un salaire fixe pendant toute la durée de la caution.

En quoi investir dans un EHPAD est-il avantageux ?

L'investisseur confie la gestion complète de son bien au gestionnaire de l'Ehpad, qui est également chargé d'installer des mesures de sécurité au sein de la plateforme. Une caution commerciale est signée par les deux parties pour définir leurs responsabilités respectives (avec une option de renouvellement de 9 ans). Le gérant est responsable de l'établissement des politiques et de la gestion des actifs de la société conformément à toutes les lois et réglementations applicables. Il s'engage à payer le loyer tous les trois mois, que le bien soit loué ou non. C'est une valeur sûre pour le fonctionnaire du ministère de la Justice.